Les dossiers des assurances pour animaux
Assurances pour animaux: les actus
FacebookTwitterRss

Tiques et animaux de compagnie : attention danger

Si la température oscille entre 0 et 20 degrés, alors les tiques auront tendance à se multiplier chez nos animaux. Le danger est donc encore bien présent en automne.

Il est donc très important de bien protéger nos compagnons de ces parasites de la famille des acariens, et plus spécifiquement des araignées, car les tiques peuvent en effet transmettre de nombreuses pathologies, dont certaines graves.

Si la plus connue est la piroplasmose (qu’il faut vite traiter), il y a également l’erlichiose ou la maladie de Lyme, la borréliose, dernière pathologie qu’on peut traiter avec un vaccin.

On l’a vu, fraîcheur et humidité ne sont donc pas les ennemies des tiques. C’est pourquoi c’est au printemps et à l’automne qu’on en trouve le plus, cela dit, nos compagnons doivent tout de même être protégés toute l’année durant, que ce soit en agglomération ou en campagne.

Certes, les tiques se trouvent dans les herbes, les broussailles, les buissons ou les forêts mais on les retrouve aussi dans les parcs en ville ou encore au sein des haies de jardin.

C’est quand elle tombe sur la bête que la tique s’accroche et le « mord ».

Mais pour autant ce n’est pas toujours le sang aspiré qui est responsable d’une des pathologies que les tiques peuvent transmettre, c’est aussi quelquefois un parasites qu’elles inoculent, comme avec la piroplasmose que nous évoquions plus haut.

Si le vaccin contre cette dernière existe, on peut aussi lutter contre les tiques avec des sprays, des colliers, des pipettes… qui sont des antiparasitaires qui vont tuer les acariens avant qu’il ne se fixe sur notre compagnon. Ce vaccin et ces traitements peuvent être partiellement pris en charge par l’assurance santé chien et chat. Notons aussi que certains résistent à l’eau, ce qui est bien commode pour les bêtes qui sortent. Dans tous les cas, le vétérinaire reste une valeur sure en termes de conseils et de diagnostics.

Toutefois, notre compagnon peut attraper des tiques même s’il est protégé. Mais il existe des crochets (tel celui nommé O’Tom) qui retirent la tique sans que la tête reste « plantée » dans le corps de notre bête. On trouve ces crochets chez le vétérinaire et il peut être usité seul, donc sans produit.

Jadis, c’est de l’éther dont on se servait pour endormir l’acarien avant de l’ôter, mais tout cela est bien révolu !

Dans tous les cas, rien ne vaut une observation régulière de son animal d’autant plus que les tiques se repèrent aisément.