Les dossiers des assurances pour animaux
Assurances pour animaux: les actus
FacebookTwitterRss

Chiens et chats, penser à la mutuelle santé

Si tout un chacun est couvert par son assurance et sa mutuelle en cas de pépin (accident, maladie….) on ne pense, en la matière, sans doute pas assez à nos amis à quatre pattes, les chats et les chiens en l’occurrence.

Et pourtant, entre les coupures, les brûlures, les problèmes dermatologiques, Dieu sait s’ils sont aussi soumis à de nombreux risques et méritent donc également à ce titre d’être pris en charge, en l’occurrence par la mutuelle santé chien et chat.

Ces deux dernières espèces sont des digitigrades, en clair pour se déplacer ils posent leurs pattes, leurs doigts ou leurs pouces au sol. Certaines espèces de chats sont polydactyles, c’est-à-dire qu’ils ont plus de doigts que la moyenne, ce qui n’est pas perçu comme un défaut par les standards de race, ils pourront donc en ce sens tout à fait participer à des concours de beauté.

Les chats comme les chiens ont des griffes mais aussi des coussinets sous les pattes. Pour les chats, la surface de ces coussinets faits d’un tissu adipeux épais et élastique est lisse.

On peut aussi appeler ces coussinets des « pelotes » et la membrane élastique qui les couvre fait que notre chat se déplace en silence. Notons également que ces coussinets sont réellement sensibles aux vibrations et renferment un certain nombre de cellules tactiles elles aussi vraiment sensibles, ce qui les apparentent donc à de vrais capteurs sensoriels.

Que ce soit les chiens ou les chats, tous deux ont des glandes sudoripares entre les coussinets qui envoient des phéromones qui constituent un vrai moyen de communication.

Si l’on se réfère au chat, les griffades constituent un marquage de leur territoire, alors que pour le chien, s’il gratte le sol, notamment après avoir déféqué, il enverra un signal aux autres canidés.

Si l’on a vu que les coussinets étaient résistants, ce n’est pas pour autant qu’ils ne risquent pas d’être abîmés ou blessés, par exemple par des coupures. Or comme il y a un tissu irrigué et sensible sous une couche de corne conséquente, la moindre coupure pourra beaucoup faire saigner.

Et l’on ne parle pas de la douleur qui peut aussi être très présente même s’il est difficile de la graduer précisément. En fonction de la plaie, il est plus prudent d’aller consulter son vétérinaire afin qu’il la désinfecte en profondeur et décide de la marche à suivre, par exemple de la pose ou non de sutures, de la prise ou non d’antibiotiques ou d’anti-inflammatoires.

Le propriétaire de l’animal blessé, lui, devra surveiller l’évolution de la blessure et nettoyer très correctement la plaie en évitant bien qu’elle soit souillée pour ne pas risquer l’infection. Mais ceci n’est pas chose aisée, notamment pour les animaux qui ont l’habitude de vivre dehors et qui, les jours de pluie ou de neige, auront ainsi toutes les chances d’aggraver leurs plaies.

En plus des coupures, les coussinets peuvent aussi être brûlés, surtout chez le chat. Et bien sur ils peuvent aussi souffrir d’affections cutanées aux pieds qu’on appelle pododermatites. Si les causes sont multiples, il ne faut pas attendre trop longtemps avant d’aller voir son vétérinaire pour que celui établisse un diagnostic précis et prépare les soins adaptés.

Et puis il y a aussi tous les problèmes liés aux espaces interdigités, entre les doigts de nos bêtes. Pour les éviter, là aussi penser a régulièrement observer, inspecter son animal de près, mieux vaut en effet prévenir que…

On pourra également penser a entretenir régulièrement les coussinets, notamment en les tannant pour mieux protéger ceux qui sont trop mous. Mais aussi à nettoyer soi même les espaces interdigités comme à bien sécher les pattes de son animal au retour d’une balade.

Il faut savoir que les frais de vétérinaire inhérents a toutes ces blessures touchant les pieds et les doigts de nos petits compagnons sont remboursés par la mutuelle chat.